Eldenia Sekai

RPG Mangas Médiéval-Fantaisiste.
Bienvenue sur les terres d'Eldenia...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 erreur de route.

Aller en bas 
AuteurMessage
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 28
Pseudo : Orion Iraki
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: erreur de route.   Lun 4 Aoû - 13:24

Du sable encore et toujours, des montagnes de sable bougeant au rythme du vent qui emportait grain par grain chaque dune. Et un soleil de plomb qui écrase toute forme de vie qui n'est pas habitué à vivre ici. Au loin, tel des mirages, un petit fleuves sillonnait entre les dunes au pied d'une immense construction naturel, une sorte de chateau fait d'un seul bloc dans le sable et la roche. Il n'y avait aucun oiseaux aucune créature vivante de visible à des lieux à la ronde à part un homme tout encapuchonné dans sa cape et un dragon qui se trouvait à côté de lui.

Orion avait reprit la route, mais avait du commettre une erreur à un moment car il était loin de sa destination originelle qui était stonefolm même. Il se demandait bien comment une telle erreur avait put être commise de sa part, pourtant ce n'était pas la première fois qu'il y allait. Cependant, il c'était bien trompé et avait prit un autre chemin, celui du royaume de sable. Il avait toujours évité d'aller par là , car c'était un endroit dangereux pour une personne seule, et ce l'était toujours .

Il avait mit la capuche de sa cape sur sa tête et remonté le col de ses vêtements. Le vent faisant voleter sa cape au niveau du sol , mais lui envoyait aussi du sable dans le visage, un sable fin qui s'infiltre partout et irrite vite. A ses côtés se trouvait Cornax, le dragon rouge qu'il avait aidé pour ne pas dire sauvé. Il n'y repensait que très peu, c'était le passé et il avait fait ce qu'il devait faire, mais le dragon tenait à le remercier à sa manière, c'est en tout cas ce que pensait Orion.

Depuis que le dragon avait retrouvé ses forces et sa vitalité, il suivait le mercenaire sans lui vouloir de mal, mais en n'étant pas du tout dompté. Il agissait de son propre chef, et Orion n'avait pratiquement aucun contrôle sur lui . LA seul chose qui était sur, c'est qu'il aidait le mercenaire quand il le pouvait, et donc suivait un peu l'idéologie de ce dernier, car le dragon n'attaquait pratiquement pas les hommes tant que ceux ci le laissé tranquille mais il refusait encore que qui que se soit le monte. Bien sur, maintenant Orion ne passait plus du tout inaperçu comme avant, mais bon, il vaut mieux éviter de mettre en colère une créature de plus de 2 mètres de haut et de plusieurs centaines de kilo de muscles, capable de cracher du feu.

Le mercenaire et son compagnon reprirent leur chemin et descendirent de la dune sur laquelle ils c'étaient arrêté pour examiner les alentours. Le dragon laissant des traces importantes dans le sol, trace que le vent effaçait aussitôt .


Marre de cette chaleur..., et je commence à manquer d'eau... Il va falloir qu'on sorte de la et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miura Kaito

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 26
Pseudo : Lucifel
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Ven 8 Aoû - 20:06

J'avais senti tous mes sentiments, toutes les émotions, ces indésirables, se pressait en moi depuis que j'avais à nouveau vu son visage. Elle avait changé, elle semblait bien moins enfantine, il semblait que son cœur avait été endurci, d'ailleurs rien que le caractère d'acier dont elle avait fait preuve en avait été la preuve. Lorsque mes yeux avaient croisés les siens, je m'étais senti irrémédiablement attiré, intrigué, et même séduit. Ma sœur, cela faisait combien de temps, prés de 12 ans. Lorsque les gardes avaient tués mes parents, je me souvenais de cet instant. « Hé Vous! » avaient ils lancés. Nous étions nobles mais portions des vêtements de sortie plus sobre, "Ceux de Stonefolm ne sont pas autorisés ici, préparez vous à affronter votre sort". Et tout cela pour l'idiotie de deux gardes, non nous n'étions pas de Stonefolm, nous étions des Pallengad pure souche, peut être même plus qu'eux. Mais la haine et la guerre affaiblissait les esprits. Mort par l'erreur de ces brutes. J'en étais venu à haïr les soldats, comme je haïssais Pallengad alors que je fuyais ma nation d'origine.
Repenser à tout ça n'arrangeais pas vraiment mon cas. Toutes ces émotions, pour m'en soulager, je devais les transformer en colère. J'avais pris un cheval rapide et était partie en simple promenade. Pour me changer les pensées. Mais je ne cessais d'y repenser, si bien que sans crier gare, j'étais déjà bien loin du château, et la nuit s'apprêtait à tomber. C'était le soir et devant moi, qu'y avait il ? Du sable! Pourquoi du sable ? Ou étais-je ? J'avais déjà entendu parler de cet endroit sans jamais m'y aventurer. c'est les édifices de sable émergeant de l'eau tumultueuse, fouettés par le vent qui confirmèrent ma pensée. J'étais devant les royaumes de sable, le soleil brillait encore dans le ciel mais sa course pour aller se coucher avait déjà commencer. Je n'avais plus le temps de rentrer avant la nuit, peut être serait il plus sage de faire bivouac ici.

Et merde! J'avais encore fait une connerie et je me retrouvais à moitié perdu dans des contrées inconnues et hostiles, mon esprit préoccupé et mon cœur troublait. Je sautais de cheval et donnais un coup de pied violent dans le pauvre rocher qui eu le malheur de se dresser devant moi. La douleur me traversa et mit feu à ma colère, envers cette foutue journée qui n'avait comporté que des foutus imprévus ! Soudain, un vent de sable nous atteint, et le cheval fuis, je me sentais aveuglé, j'étais à bout. Un chacal me mordit la cheville. Je sentais que mes muscles se contractaient, une sensation bizarre habitait mes membres. Non ! Pas ça. . . Sans que j’eus le temps de réaliser, le chacal gisait en sang sur le rocher. C'était moi ? Je sentais que mes jambes ne m'obéissaient plus, et je bondissais, sentais ma vitesse croître, quelle force, quelle excitation. Mais je devais rentrer! Qu'est ce que je faisais, mes cheveux gris bleus étaient maintenant blancs, et je saisissais un nouveau chacal que je vidais de son sang. ma peau était aussi pâle que mes cheveux. Mais qu'est ce que je faisais, j'étais quelqu'un de noble et raffiné, je me dégouttais moi même. J'étais déjà arrivé au niveau de l'eau tumultueuse, le courant était fort mais on avait pied, je regardais mes mains, ma peau, les deux autres chacals morts à mes cotés et je saisissais ma tête entre mes mains, que m'arrivait il. J’avais déjà senti que j'allais être envahi par ça, cette créature... Ce monstre. Je me détestais autant que je haïssais le monde, à quoi était-ce du ? La punition pour mes crimes, une malédiction ? Si ça s'apprenait, ce serait ma perte. Tout le tumulte qui remuait mon esprit réussi à faire sortir mes larmes qui coulèrent dans l'eau froide. Et peu à peu, alors que le crépuscule démarrait, je sentais que je revenais à la normale. Je faisais quelques pas, sortait du liquide glacé. Et je tombais dans le sable, ma tête couverte du sang de mes crimes prenant les chacals morts comme coussins. Mes yeux étaient encore à moitié ouverts, et je voyais une silhouette approchée. Peut être ne mourrais je pas aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 28
Pseudo : Orion Iraki
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Ven 8 Aoû - 20:30

Orion maintenais sa capuche et sa cape de telle sorte que le sable s'infiltre le moins possible entre ses vêtements, ce qui était peine perdu dans cette contré où le vent et le sable ne faisait qu'un faisant ainsi avancer les dunes lentement mais surement le long du royaume de sable. Seule la rivière qui serpentait au milieu de tout ça était une bénédiction, car l'eau venait souvent à manquer dans des lieux comme ceux la. Surtout quand on a un dragon à garder en état, bien que ceux ci était naturellement protégé au température telle que celle qu'on pouvait rencontrer ici.

Poursuivant lentement sa marche vers la grande rivière, il avait du mal à discerner ce qui se passait au loin malgré les mouvements qu'il pouvait voir. Le soleil l'éblouissant un peu alors qu'il s'avançait. Seulement, Cornax sembla s'exciter un peu alors qu'ils s'approchaient de ce mouvement incertain. Combien de fois lui avait on dit de ne pas se laisser aller à la curiosité? mais à chaque fois, il voulait en savoir plus, quitte à tomber dans un piège des plus simple possible.

En arrivant près de la rivière, alors que le soleil se couchait , la seul chose qu'il put remarquer, ce fut les traces de sang frais dans le sable, et bien qu'il ne le montrait pas, tout comme le dragon, il avait ses sens en alertes. Une créature ne saigne pas ainsi sans raisons valable, et quelque soit cette raison, il valait mieux rester prudent.

La rivière n'était plus très loin et le son qu'elle émétait se faisait de plus en plus fort. Il ne fut pas dur de suivre les traces de sang qui menait jusqu'à un homme en mauvaise état. Orion remarqua vite la blessure à la cheville, mais la raison de tout le sang était plutôt les chacals morts autour de lui. Avant que le dragon ne réagisse, le mercenaire prit les devant sur l'instinct primaire de la bête.


Bon, je te laisse les chacals si tu veux, mais tu ne touche pas à cet homme, comprit?

Le dragon sembla l'ignorer mais laissa l'humain tranquille, pour le moment . Orion s'approcha de l'homme et l'examina rapidement pour en apprendre plus sur lui. Des vêtements plutôt cher malgré le sable, un blason reconnaissable de Stonefolm , mais rien de plus. Orion le secoua un peu pour le réveiller de sa torpeur.

Je vous déconseille de rester dormir la, c'est un coup à ce que d'autre animaux plus gros vienne se nourrir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikïo Ryo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 27
Pseudo : Dragona
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Sam 9 Aoû - 0:00

Un jour noir pourtant un magnifique soleil guidait les pas des troupes. Une bataille encore barbare a noté pour ce jour. Il y avait ut des pertes des deux côtés. Le combat avait prit fin par la retraite d’une troupe ennemie. Kikïo ce trouvait en haut d’une petite montée verdoyante et ensanglanté. Sa cape beige avec des ornements rouges et aux dessins de lys au bout la protégé du sable qui arrivait. Elle était juste à la frontière du royaume du sable. Elle devait le franchir pour rentrer, parmi les soldats une personne avait retenu son attention. Cette personne s’était mit en valeur par son talent pour tirer ses flèches. Le guerrier sauta et arriva juste au niveau de cette personne. Les soldats allaient faire un détour en contournant le royaume du sable. Elle avait décidé de ne pas les suivre et d’affronté le danger.

« Salut ! Ils vont faire un détour. Pourquoi ne viendrais-tu pas avec moi pour allez dans le désert ? »

La demoiselle attendit quelques secondes avant d’avancer, soit elle la suivait soit non. Avec désinvolture la prodige de la lame avança. Il ne fallut guère de temps avant qu’elle ressente une intense chaleur sous la semelle de ses bottes cavalières. Elle ce bénissait d’avoir prit des chaussures aussi résistante. Kikïo tourna la tête et constata la jeune archère. Elle ne fit pas un pas, elle attendait simplement sa nouvelle compagne de route. Il était rare qu’elle laisse quelqu’un ce tenir à côté d’elle l’hors d’un voyage, mais cette fille lui avait prouvé qu’elle pourrait tenir à ses côtés.

« Je me nomme Kiko Ryo. »

Quand son invité de route arriva à sa hauteur, elle avança réglant ses pas sur les siens. Elle possédait une carte des environs, même si elle ne trouvait pas l’utilité dême si elle ne trouvait pas l’utilité d’un tel papier puis que dans le désert tous change toujours. La jeune fille vit un courant d’eau un peu plus loin, c’était l’occasion de remplir leurs gourdes. Elle avança tranquillement montrant le coin d’eau. Kikïo entendit du grabuge et regarda, elle voyait beaucoup de sable volé mais aussi deux silhouettes. Elle ne connaissait pas la deuxième personne avec le dragon mais l’autre oui et en ut un rire moqueur.

« On trouve vraiment de tous dans un désert. Que fais Monseigneur Miura ici ? »

Elle ne voulait montrer aucun respect c’est pour ceci qu’elle lui parla sur un ton sarcastique. La jolie blonde donna un violant coup de pied dans l’eau arrosant le visage du noble avant de ce retourné vers l’inconnue. Elle fut étonnée de voir un tel dragon ici. Elle s’approcha sans aucune crainte et même si le dragon montré de l’hostilité elle posa sa main sur son front. Ses écailles étaient bien jolies, elle avait vécu petite avec des dragons et ainsi comprenait leur langage.

« Il s’appele Cornax c’est sa ? ^^ »

Kikïo était vraiment sûr de rien, même si elle parlait souvent à Hike, le parlé d’Hike était différent des autres dragons. Elle ce baissa et ouvrit sa gourde et tandis sa main pour avoir celle de la jeune fille, quand elle obtenu ce qu’elle désirait elle plongea ses mains dans l’eau trempant ses manches et remplissant les gourdes.

« Tiens ta gourde ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miura Kaito

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 26
Pseudo : Lucifel
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Sam 9 Aoû - 10:52

Je vous déconseille de. . . Dormir là ? Mais qui donc voulait dormir ici ? Moi, mais, je regardais mes mains, oui, j'étais encore allongé dans ce sable brûlant ! Et merde ! Cela n'avait il pas pu être un cauchemar ? Non, moi mes cauchemars jamais n'étaient des rêves, j'étais Miura Kaito, ma vie était un cauchemar, et comme par gaminerie furieuse, je m'efforçais de faire ressembler à l'enfer la vie de tous les autres aussi. Mais là, que m'était il arrivé ? Je me souvenais des images rapides, de mes cheveux blancs, de ma peau aussi blanche, de mes crocs, du sang qui giclait. J'avançais à la vitesse de l'éclair, me déplaçait avec une agilité surhumaine, entendait les battements de cœur de mes adversaires, ces pauvres animaux à un kilomètre, et ma force. Mais tout ça d'un coup, s'était arrête alors que j'avais repris le contrôle de mon corps. Car oui je n'avais pas la force de contrôler ce dangereux pouvoir, ou alors n'était ce pas une question de force. Peut être qu'on ne contrôle pas ce genre de malédiction. Mais d'où cela venait il ? Moi celui à la mémoire qui ne laisse rien de coté. Je me souvenais de la couleur des cheveux des sages-femmes qui m'avaient mis au monde. Mais là, cela ne me disait rien. Me déconseiller de dormir là.


"La nuit est tombé, il faut bien six heures d'ici pour atteindre Stonefolm, alors je crois que nous serons bien obligés de dormir ici."

Répliquais je posément, sans animosité et pourtant de la voix de celui qui ne tient pas à devenir ami. J'étais affaibli, mais je tentais tant bien que mal de me relever.


"Et je ne pense pas qu'un animal serait en mesure de se nourrir de mon être, mais après tout, je ne suis pas dans mon meilleur état. . ."

J'étais alors sur le point de me présenter, quand j'entendis une voix aux accents forts sarcastiques Mon regard brilla d'une lueur vermeille alors que je détournais le regard d'un geste vif et irrité vers la jeune femme, ma colère me fit perdre mes moyens et sans m'en rendre compte j'avais déjà plaqué la jeune femme au sol, comment s'opérait cette transformation, je ne savais pas mais je ne me rendais compte de rien. Mes cheveux étaient blancs comme ma peau, et je lui montrais les crocs en la gardant prisonnière sous mon corps à la force et à tous les sens soudain décuplée par cette cruelle métamorphose. Mais en même temps que mon ben sens, une migraine atroce me vint et je fit un bond en arrière avant de prendre ma tête entre mes mains çà genoux dans le sable.Le mal s'en alla comme il était venu, me laissant moi même, les cheveux gris aux reflets bleus et violets, la peau plus colorée. Bref, sous cette apparence normale, que tous me connaissaient.


"Mademoiselle Ryo j'aimerai moi aussi bien le savoir ! Mais je vous déconseille de me manquer ainsi de respect, vous réveillez en moi des instincts que je ne contrôle pas moi même"

Répliquais je, sarcastique, en détournant le regard vers le jeune homme qui m'avait tiré du sable.

"Monsieur, je suis Lord Miura Kaito conseillé du roi de Stonefolm, et vous avait ma gratitude pour m'avoir trouvé ici"

Lui dis je sur un ton calme et légèrement froid, je n'aimais pas devoir quelque chose à une personne, c'était une sensation de faiblesse que j'abhorais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime Ideko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Pseudo : Isabella
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Sam 9 Aoû - 12:41

Sa première bataille avec ce régiment et elle avait été mémorable, elle avait montré à ces stupides archers qui elle était. Il ne lui riait plus au nez maintenant quand il la voyait. mais la véritable héroïne de cette bataille était la bretteuse aux yeux de rubis. C'est gràce à elle que les troupes de Stonefolm l'on emporté, en effet les troupes de Pallengad leur ayant tendu une embuscade qui les avaient fait ce replier au pieds d'une colline où attendait le reste des troupes ennemis. Une charge de cavalerie et un déluge de carreau et de flêche, de la part des machines de guerre et des archers ennemies, plus tard et les troupes de Stonefolm été bien mal partit pour gagner la bataille.

C'est alors que la guerriere en question se lança dans une folle remontée de la pente à travers les fantassin et cavaliers ennemies, aprés l'arret du déluge de flêche les troupes de Stonefolme purent enfin contre-attaquer. En moins de dix minutes la jeune guerrière avait remonter la colline, renverser le cours de la bataille et mis en déroute les troupes ennemies.
C'était un spectacle magnifique la jeune guerriere avec sa robe immaculée au milieu du sang de ses ennemis.

Alors qu'Ideko se mettait à ramasser les flêches qu'elle avait tirée quelle ne fut pas sa surprise quand la bretteuse extraordinaire vint lui parler et lui proposa de traverser le désert pour rejoindre plus rapidement les troupes ennemies.
- En effet, c'est je pense le meilleur moyen pour rejoindre le futur carnage, passe devant j'arrive.

Les deux guerrieres partirent donc seules, nul autres soldats n'avait dirait on le courage de les suivres dans le désert. La chaleur devint rapidement étouffante et le sable remplaça rapidement l'herbe. Mais venant d'un royaume forestier possédant un climat tropicale seul le sable génait la jeune tireuse. Ideko essayait tant bien que mal de ratraper La guerriere mais celle-ci ne semblait aucunement génées ni par le sable, ni par la chaleur. C'est alors que, comme si elle avait lu ses pensée, la guerriere à la cape beige s'arreta et se tourna vers elle pour l'attendre.
Ideko se pressa de la ratraper.
« Je me nomme Kikïo Ryo. »
- Et moi Hime Ideko, ravi de te rencontrer.

Elles avancérent un long moment cote à cote jusqu'as enfin apercevoir un point d'eau.
Deux personnes et une sortent d'animal était rassemblé autour de l'eau, deux hommes, dont l'un était couché sur le sable, et une sorte de dragon. Ideko se rappelait avoir déja vus l'homme allongé mais elle ne se souvenait plus où, c'est alors que sa compagne prit la parôle:
« On trouve vraiment de tous dans un désert. Que fais Monseigneur Miura ici ? »

On pouvait du sarcasme dans sa voix, le seigneur Miura, conseiller personel du roi !?
Mais que faisait un homme aussi important ici ?
C'est alors que les événement s'enchainerent rapidement, Kikïo se dirigeait vers le dragon et eut le temps de poser une question au compagnon du reptile, mais la seconde d'aprés elle se retrouvait coucher au sol le conseiller du roi au dessus d'elle, les cheveux et la peau soudainement blanc. Ideko encocha rapidement une flêche et mis en joue le conseiller, mais elle n'eut pas le temps de prononcer une quelquonque menace que l'homme s'était déja reprit et s'écarté de sa victime.

La jeune tireuse s'approcha prudemment de sa compagne et l'aida à se relever.
Une fois sûre que son amie allait bien et que le conseiller n'allait plus l'attaquer, elle mit un genou à terre et s'inclina devant l'homme, aprés tout même si elle se refusait de ployer devant un homme celui-ci était le conseiller du roi, elle lui devait au moins un semblant de respect.
- Seigneur, excusez mon impudence mais vous nous avez surprises.
Si cela n'est pas indiscret pourrions nous connaitre la raison qui as poussé le conseiller personel du roi à s'aventurer seul en plein désert?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 28
Pseudo : Orion Iraki
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Lun 11 Aoû - 22:47

Un désert, du sable, le soleil se couchant lentement et même pratiquement cachés dérière les montagnes et les dunes , ainsi qu'une rivière au cours d'eau tranquille comme le montrait les nombreux tournants qu'elle effectuait le long de ce paysage désertique, voila un décor bien original pour trouver un homme seul au milieu de cadavre de chacals, mais bon on peut l'admetre. MAis qu'en plus deux soldats du même royaume arrive et apprenne au mercenaire qu'il s'agit du consseillé du roi de stonefolm, sa devenait plus qu'intrigant.

avant que l'archer et la guerrière n'arrive, Orion avait juste eu le temps d'examiner de loin l'homme au sol, laissant Cornax attaquer voracement l'une des carcasse. Mais une fois les deux soldat feminines , le dragon semblait étrange, un mélange de crainte et d'intimidation. Orion ne sut dire si le dragon allait attaquer la guerrière quand celle ci le toucha, un grognemment significatif était audible sans pour autant représenter une menace, de toute façon l'homme qui se trouvait au sol semblat perdre le contrôle de sa colère et attaqua la jeune guerrière violemment, faisant reculer la tête du dragon par instinct.

Orion qui ne comprennait pas tout jugea plus sur de rester neutre et loin du conflit hiérarchique dont il était témoin, cependant, il garda sa main sur son épée et s'approcha du dragon pour l'empêcher d'attaquer si l'idée le traversait.


Attend qu'ils nous montre une quelconque forme d'hostilité avant d'attaquer , je ne veux pas ouvrir de conflit armé ici.

Orion parlait bas pour que seul son dragon puisse l'entendre, mais il savait que ses mots n'avaie,t qu'un impacte mineur sur les réaction de Cornax. LA preuve, il prit le parti de la guerrièreet se posa face à l'homme en montrant légèrement les crocs. Quand au mercenaire, à part soupirer, il resta de marbre , se tenant légèrement en retrait entre les deux opposants.

l'autre femme s'interposa et s'excusa pour l'attitude de sa partenaire vis à vis du conseillé. Orion attendit en regardant chaque personne, puis il finit par intervenir lui même. dans le but d'empêcher un combat mais aussi de comprendre.


C'est un bien étrange point de rendez vous , que font deux soldats et un conseillé en plein mileu de ce désert? Je croyais que les combats se faisaient loin de la vers les montagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikïo Ryo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 27
Pseudo : Dragona
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Lun 25 Aoû - 20:55

L’impolie n’ut le temps de continuer à le provoquer qu’elle ce retrouva à terre, ses yeux ce plongèrent dans s’eux de son assaillant avec haine. Quand soudain elle remarqua que ses yeux avaient changé, les siens s’ouvrirent pour ne plus exprimer la moindre expression, jamais elle n’avait vu Kaito ainsi. Kikïo le vit ce relevé avec une douleur qui devait sans nul doute ce situé à la tête. La jeune fille regarda Ideko et ce releva d’elle-même, cependant d’un geste elle remercia sa nouvelle compagne. Kikïo écarquilla les yeux quand Ideko ce mit à genou avant de sourire. Pourquoi tirer la révérence au conseiller ? Surtout que les deux êtres ce ressemblaient.

« Les combats ce font n’importe où. »

Elle avança et passa sa main sur l’une des ailes du dragon. Après ce geste elle dépassa ce dernier pour ce poster en face du conseiller. Elle ne ressentait aucune peur même après s’être fait si facilement plaqué à terre. Kikïo ressentait une douleur à l’épaule mais pas assez forte pour que le masque de souffrance prenne le dessus sur son expression du moment. Non loin une violente tempête semblait ce préparer mais elle ne pouvait le savoir. Peut-être serait-il temps pour les deux jeunes guerrières de rentrer chez elles.

« Ideko faudrait penser à rentrer. Faut-il une escorte pour vous monseigneur ? »

Encore une fois elle ce moquait mais pas très méchamment, elle n’aimait pas ainsi l’appeler. Kikïo le traitait comme son égal, elle aurait préférer l’appelé par son prénom mais voyant sa collègue utilisé autant de respect, elle n’avait pas le cœur à détruire ses efforts, bien qu’elle n’avait aucun cœur susceptible de lui procurer des sentiments bénéfiques. Elle ouvrit sa gourde pour n’en prendre qu’une gorgée, il fallait économiser l’eau surtout ici. Aujourd’hui Kikïo n’avait pas utilisé son arme destructrice mais simplement une épée. Elle avait oublié un détail, elle dégaina son épée à grande vitesse et le mit sous la gorge de la personne possédant ce dragon. Certes ce n’était pas très sympa de sa part mais qui à dit qui fallait être bon avec les autres.

« Quel est ton nom et où habites-tu ? »

Il fallait savoir s’il était allié ou ennemie. Le pauvre n’avait pas le droit à l’erreur sinon dans le cas contraire elle ce chargerait de lui. Un vent violant vint à lui fouetté le visage. Du sable ce posa sur ses habits, elle n’ut besoin de ce retourner pour deviner qu’une tempête était sur eux. Elle rangea son épée et enfila sa capuche cachant son visage et protégea avec sa cape son corps. Il fallait trouvé un lieu pour ce protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miura Kaito

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 26
Pseudo : Lucifel
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Mer 27 Aoû - 19:57

Se calmer et souffler pour respirer l'air froid du désert sous le soir. Le soir ? Ou bien la nuit. . . Peu importe, il n'était de toute manière plus question de rentrer maintenant. Je regardais tout le groupe, moi qui avais désiré être seul au départ, enfin, seul je serais sûrement mort alors. Je considérais leur propos ? M'escorter ? Non, trop tard pour rentrer, ce ne serait pas raisonnable, nous n'avions aucune lumière, le ciel s'était couvert cachant les étoiles et la lune et nous grelottions, je supposais que dormir autour d'un feu était beaucoup plus prudent, mais je ne pouvais forcer personne. Sur le moment je répondais à la blonde archère.

"Mademoiselle, je n'aime pas les personnes qui s'excuse, je préfère sans fois me faire éclabousser le visage par une inférieure hiérarchique dont je sais apprécier la compagnie que de supporter l'hypocrisie de soldats rampants pour quelques promotions."

Voilà, cela dit je me tournais vers Kikïo, nous pouvions dire que j'avais retrouvé ma contenance.

"Et tes subalternes devraient apprendre à ne pas contredire tes gestes par des paroles dénués de sens et si pleine de bassesse, si cela plaît aux autres nobles, ce genre de cérémonie m'ennuie lourdement, si j'étais toi, je la châtierais sur le champ... Mais il est vrai que l'on me dit tomber facilement dans des extrêmes inutiles."


Maintenant il était temps de traiter par la question du retour. Je regardais aussi l'inconnu, son animal gigantesque. Si je ne montrais aucun signe de stupéfaction ou d'autre sentiment de ce genre, il est vrai que j'étais positivement impressionné par l'animal. Il était si rare d'en voir et je n'avais pas perdu tout sens de l'appréciation des choses.

"ce que je fais là personnellement ne regarde que moi. En revanche, pour ce qui est du retour, ne crois tu pas qu'il serait imprudent de voyager ainsi de nuit ? Le voyage comme je l'ai déjà dit sera long et nous n'arriverons sûrement qu'au petit matin."


Puis vint une scène nouvelle que j'analysais sarcastique, mon inconnu sauveur se faisait agresser par la femme soldat, identité, origine, des questions récurrentes et normales, je regardais ce qui se passait d'un œil froid et disait d'une voix encore plus froide.

"Il est normal que tu fasse ce genre de contrôle Kikïo-chan, mais en tout cas c'est cet inconnu qui m'a retrouvé et donc sûrement sauvé. Fais ce que tu veux de cette information."

Je m'asseyais sur le sable et ébouriffais mes cheveux emplis de grains avant de me regarder à nouveau le dragon que je jugeais ici, le plus digne de mon intention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hime Ideko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Pseudo : Isabella
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Mer 27 Aoû - 23:30

"Mademoiselle, je n'aime pas les personnes qui s'excuse, je préfère sans fois me faire éclabousser le visage par une inférieure hiérarchique dont je sais apprécier la compagnie que de supporter l'hypocrisie de soldats rampants pour quelques promotions."

Ideko serra les poings, elle ne devait pas s'énerver, elle ne devait s'énerver, la jeune fille ne pouvait supporter ces petits nobles arrogants, assistant du roi ou non, ce moquait d'elle serait une chose qu'il ne ferait pas de sitot.
- Les rumeurs sur vous sont donc véridiques, vous n'êtes qu'un petit imbécile arrogant qui ne sait pas quand il faut se taire, siffla t'elle.
Vous n'êtes pas en position de force ici, si loin de vos petits soldats rampant comme il vous plait de les nommaient, et de plus à ce que j'ai vue Kikio ne semble pas vraiment vous portait dans son coeur non plus, vous feriez donc bien de retenir votre vilaine petite langue, si vive à rabaissaient les gens, si vous ne tenaient pas à ce que je vous la coupe.


La jeune tireuse se releva et se dirigea vers sa compagne.
- Je pense que ce petit imbécile n'as pas besoin de notre escorte, cela ne voudrait il pas mieu d'aller un peu plus loin pour ne pas avoir à sentir l'odeur qu'exhale notre ami le conseiller?

Sans attendre une réponse de sa compagne elle commença à s'éloigner du point d'eau, elle respirait lentement pour ce calmer, les hommes ne changeront jamais décidément, toujours aussi prompte à chercher les coups, mais aussi toujours aussi stupides. Une fois bien éloignée du conseiller du roi, Ideko pivota pour se diriger vers l'autre rive du point d'eau, elle arriva quelques minutes plus tard et entra dans l'eau jusqu'aux genous, la jeune tireuse se baissa jusqu'as ce que son visage entre en contact dans l'eau, resta ainsi un long moment puis se retourna pour voir si Kikio l'avait rejointe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 28
Pseudo : Orion Iraki
Date d'inscription : 09/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Jeu 28 Aoû - 1:01

Orion était resté en retrait laissant les soldat et le conseillé régler leur histoire de hiérarchie un peu trop complexe pour le mercenaire. Il ne comprit que quelques fragment , surtout en ce qui concerne l'attitude même du conseillé. Cependant, il ne pouvait nié qu'il avait raison, marcher d'avantage dans le désert de nuit c'est aussi risqué que de jour, enfin pour ceux qui ne sont pas déjà habituer à vivre de cette manière ce qui n'était pas entièrement le cas d'Orion il fallait l'admettre.

Gardant un oeil sur le groupe de Stonefolm, il ne put s'empêcher de faire un signe au dragon pour qu'il revienne près de lui , chose qu'il accepta pour une fois de faire sans rien faire de plus . Mais il fallait dire que l'ambiance général qui régnait ne lui convenait pas d'avantage qu'à Orion. D'ailleurs , il se demandait presque s'il n'allait pas les laisser mourir ici juste pour avoir un peu la paix et la tranquillité, seulement sa philosophie lui empêcher ce genre d'attitude.

Étrangement, il vit la jeune guerrière revenir vers lui, et il comprit aussitôt que sa n'allait pas être la fête entre eux non plus. N'ayant pas envie de provoquer d'hostilité, il ne pris que son couteau, et le positionna sous la gorge de la guerrière quand elle fit un excès de zèle . Il n'aimait pas du tout être ainsi menacé alors qu'il n'avait rien à voir dans l'histoire, et apparemment, il avait le soutien du conseillé d'après ce qu'il put comprendre. restant d'un calme olympien, il répondi avec froideur à la jeune femme.


Veuillez rester à votre place si vous tenez un peu à la vie jeune guerrière. Je ne répond jamais sous la menace, et je vous conseille de ne jamais prendre comme acquis un dragon qui ne se montre pas encore agressif, il est souvent plus dangereux que celui qui vous montre ses véritable intention.

A peine eut il finit de parler, et donc laisser le temps au dragon de comprendre la situation, que celui ci frappa d'un revers de sa queue la guerrière et prit une attitude que l'on peut qualifier de menaçante, ajoutant quelques flammèches sortant de ses narines.

Orion la regarda avant de souffler et de ranger son couteau dans sa manche. Sa cape cacha bien sur son geste , puis il se tourna vers les autres mais s'adressa d'abord au dragon.


C'est bon Cornax, laisse la tranquille, mais si elle nous refait un coup tordu , ou un de ses compagnons bien sur, tu as le droit de t'amuser.

Bon, bien que mon avis n'ai pas d'importance pour qui que se soit sur ces terres, je tien quand même à signaler que rester en plein milieu d'une zone dégagé comme celle la n'est pas une super idée, surtout que je ne sait pas qu'est ce qui vit ici que se soit sur terre , ou dans l'eau. Alors, avant de vous entretuer que se soit physiquement ou verbalement , trouvons un endroit ou passer la nuit à l'abri du vent et du froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikïo Ryo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 27
Pseudo : Dragona
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Jeu 28 Aoû - 16:24

Kikïo savait comment le conseiller allé réagir face aux excuses d Ideko. Elle en ut un sourire sarcastique, bien qu’il avait tord sur un point, il n’y avait pas de différence hiérarchique entre les deux individus. La jeune fille regarda les répliques de sa jeune archère, elle était amusée par ce comportement. Les propos de cette dernière était faux, elle ne portait pas dans son cœur Kaito comme on porte quelqu’un qu’on n’aime mais elle le traitait comme un être humain chose rare. Bien que son principal amusement était de le titiller avec des phrases sarcastiques. Elle laissa Ideko s’éloigné pour mieux s’occuper de l’inconnu. Mais ce dernier leva un couteau. S’il voulait jouer à cela tant mieux, elle pourrait le tué.

« Ce n’est pas une menace. Si je t’aurais menacé il te manquerait juste des membres. Disons que je préfère connaître les gens qui m’entours. »

Elle n’aimait pas son comportement. Elle ut un haut le cœur et ut juste le temps de ce retourner et de sauter par-dessus la queue du reptile. Bien qu’il ce faisait commandé il protégeait cependant son maître. Face à la tempête qui faisait rage, elle n’ut d’autre solution d’allé chercher l’archère pour lui dire de revenir. Le froid atteignait vite sa peau et ce n’était pas sa tenue légère qui allait la réchauffée. Arrivant à l’autre rive, elle retira ses bottes pour rentrer les pieds dans l’eau, elle avança, l’eau était glacé, à chacun de ses pas elle frissonnait d’avantage, elle n’était que trop fière de sa personne pour montrer qu’elle avait froid. Kikïo s’arrêta d’avancé quand l’eau arriva au milieu de ses cuisses.

« Vient Ideko. On va trouver un endroit pour s’abriter. »

II n’était pas dans ses gènes d’aider quelqu’un, elle aurait put la laisser là et partir toute seule. Mais bizarrement quelque chose faisait qu’elle voulait l’aider naturellement. La guerrière ressortie de l’eau pour arriver devant Kaito. Elle enfila ses bottes de suite après s’être arrêté.

« Faut trouver une grotte ou quelque chose dans le même style avant de ce faire enterré vivant. »

Kikïo n’avait rien à mange »r sur elle, après tous normalement elle ne pre.nd rien à manger pour les combats et dès que ses finis elle rentre chez elle. Cette nuit allait être dur, de plus ne connaissant pas l’identité de l’autre personne elle préférerait monter la garde au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miura Kaito

avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 26
Pseudo : Lucifel
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Perso:
Level:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: erreur de route.   Jeu 28 Aoû - 21:48

Sous le coup d'un peu de colère, masquée par un sang froid sans faille et d'une excitation tordue causée par mon amour de la provoque, je souris. Mes remarques semblaient l'avoir piqué pour qu'elle prenne ainsi la mouche, mais je me sentais insulté. Je montrais des crocs que je ne pouvais contrôler avant de les rentrer et de coller mon premier sabre sous sa gorge, Hebi, le serpent, mon deuxième sabre sur sa poitrine, Taka, le faucon.


" Mademoiselle ne vous avancez jamais ici, me croire en position de faiblesse est une grave erreur et vous ne me connaissez pas, j'ai fais partie des meilleurs soldats de Stonefolm et c'est mes talents qui m'ont propulsé, sans aucun rang de noblesse, orphelin qui n'avait que ses vêtements, conseiller du roi de Stonefolm, et vous réduire à néant alors que je n'aurai pas dormi depuis trois jours, de plus comme vous avez pu le voir j'ai quelques instincts animaux qui m'ont poussé à tué le chacal mais qui seraient certainement beaucoup plus satisfait si ils pouvaient goûter le sang d'une blondasse de ton genre."


Cette longue réplique ainsi finie, j'enchaînais, répliquant à ce qu'elle croyait de mes relations avec la femme soldat que je croyais être son supérieur hiérarchique.


"Quand à mes relations avec Kikïo, ne t'avance pas trop, c'est une soldat que je respecte et apprécie et peu d'êtres humains peuvent se vanter de cela encore moins des membres de l'armée, peut être as tu entendu parler de ma haine pour les soldats!"


Oui, ces crétins brutaux qui n'avaient aucune intelligence, qui jamais ne s'élèveraient car ils avaient été forgés pour taper dans du métal, non pour réfléchir. Toute leur enfance avait été destiné à faire d'eux des guerriers, représentants l'honneur de la caste mais qui ne vivaient que pour faire couler du sang en riant bêtement et en espérant que leur prochain pillage leur donnera des filles à violer car ils en ont marre de se faire sodomiser par les soldats plus fort qu'eux.


"Tu te crois capable de me couper la langue, mais tu serais incapable de me toucher que ce soit d'une flèche ou d'une épée, tu te crois peut être combattante émérite mais il y a 11 ans que je me bat chaque jour, que j'ai pris formation auprès de plus de maîtres que tu n'en auras jamais, tous dépassés et morts aujourd'hui! Je t'assure que la seule personne qui ici devrait modérer ses propos c'est toi. Je connais bien les talents de Kikïo et ne me risquerait pas à l'affronter dans un combat à mort malgré l'excitation que ce genre de sports me procure. Notre inconnu compagnon, je ne connais pas ses aptitudes au combat, il serait étonnant, bien que pas impossible je ne suis pas là pour me vanter après tout qu'il m'égale, en revanche je n'aimerai pas affronter sa bestiole."


Répliquais je, le regard brillant d'un feux sadique et pourtant glacé, comme le son de ma voix. Il faisait longtemps que je n'avais fait couler de sang, ou en tout cas je n'en avais eu conscience, cela me manquait et mon caractère s'en ressentait.


"Je n'ai besoin d'aucune escorte et l'imbécile pourrait bien vous faire pendre haut et court dés sa rentrée au château. Mais je n'en ferai rien, je préférerai cent fois t'arracher les membres un à un."
Lui crachais je en retirant enfin mes armes et en les rengainant. Je me savais imbattu, alors pourquoi avoir peur d'une petite archère. Je me tournais maintenant vers mon sauveur inconnu qui semblait un des plus raisonnable ici.


"Il est vrai que peut se sont aventurer ici, même à Stonefolm et j'y fais quant à moi, ma première virée. Nous devrions faire comme vous dite maintenant, c'est à dire trouver un endroit à l'abri, mais cela serait plus simple pour nous de connaître votre nom, si cela ne vous importune pas de nous le donner."

Répondis je tout en passant ma main dans mes cheveux violets, faisant à nouveau tomber de vicieux grains de sables.


"Kikïo, ne va pas croire que je ne peux pas me passer de ta compagnie lorsqu'elle se présente à mes yeux, mais nous devrions rester tous ensemble pour la nuit. Nous nous débrouillerons bien mieux à quatre. . . cinq, que chacun de son coté."


Lui dis je. Mais il était vrai que quand la compagnie de la jeune femme s'offrait à moi, je savais l'apprécier, non pas que je la considérais comme une véritable amie, mais je l'appréciais, peut être dû à notre désir commun de vengeance et notre haine sans borne de l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: erreur de route.   

Revenir en haut Aller en bas
 
erreur de route.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai :: Chemins et Nature :: Royaume de Sable-
Sauter vers: